Choisir l'éclairage de son jardin

Installer des luminaires extérieurs permet d’éclairer une cour, un portail, une terrasse, des massifs de fleurs ou une allée.

Il sont à la fois décoratifs et fonctionnels. Venez donc découvrir les différents types d’éclairages extérieurs existants, les avantages des systèmes automatiques et manuels, et quatre conseils pour bien choisir votre éclairage de jardin…

Les différents types d’éclairages extérieurs

Bien éclairer son jardin est nécessaire pour pouvoir en profiter, pour rejoindre sa porte d’entrée à la nuit tombée en passant par une allée, ou pour jouir pleinement de sa terrasse. De plus, l’éclairage extérieur apporte une touche esthétique à l’habitation le soir. Et il est possible de créer une ambiance grâce à son éclairage de jardin.

Vous aurez ainsi le choix entre :

  • l’applique d’extérieur pour éclairer les abords de la maison ou la terrasse, la
  • lampe à poser d’extérieur (sous la tonnelle ou sur le mobilier de jardin),
  • la suspension d’extérieur ou le plafonnier d’extérieur, pour profiter de la terrasse ou du salon de jardin,
  • le hublot d’extérieur qui s’installe au-dessus d’une porte ou le long d’un passage,
  • le lampadaire de jardin pour éclairer une allée ou une terrasse,
  • la borne lumineuse d’extérieur pour marquer une allée ou une voie d’accès, ou délimiter une partie de terrain,
  • l’éclairage d’ambiance extérieur pour mettre en valeur la végétation, le bâtiment ou embellir une allée ou une terrasse,
  • la lampe solaire pour servir de lumière d’agrément ou d’ambiance,
  • et le spot à encastrer (au mur, au sol ou au plafond) pour donner une ambiance, indiquer un escalier ou délimiter la terrasse.

Les avantages des systèmes manuels et automatiques

Suivant l’utilisation que vous désirez faire de votre luminaire de jardin, vous aurez à choisir entre la commande manuelle classique (on appuie sur un interrupteur ou sur un poussoir) et la commande automatique qui semble être l’option la plus écologique. Vous pouvez en effet avoir un éclairage de jardin autonome et intelligent.
  • Le détecteur de mouvement permet un allumage automatique par détection dès que la nuit tombe. Il peut être associé à n’importe quel type d’éclairage et peut s’accompagner d’un interrupteur pour une marche forcée. Généralement, on peut paramétrer sa finesse de détection, le temps de l’éclairage et le seuil à partir duquel il se déclenche.
  • La minuterie va permettre d’éteindre automatiquement la source lumineuse après un temps déterminé réglable. Elle s’active au moyen d’un ou plusieurs boutons poussoirs situés dans des endroits stratégiques (près d’une porte par exemple). La minuterie en elle-même se situe dans une armoire ou un boîtier électrique. C’est une mollette graduée ou un petit écran qui permet alors de paramétrer le temps d’allumage après l’appui sur le bouton.
  • L’interrupteur permet l’alimentation et le contact électrique du dispositif d’éclairage extérieur. C’est la manière la plus simple de commander une source lumineuse. L’idéal est de choisir un interrupteur avec un témoin lumineux car à la nuit tombée, le voyant va indiquer la position de l’interrupteur. Il va aider également à faire des économies d’énergie, indiquant (s’il se trouve placé à l’intérieur) si on a oublié d’éteindre la lumière extérieure.

Les quatre conseils pour bien choisir un éclairage extérieur

Concernant les aménagements pour son jardin, il est indispensable de prêter attention à quatre critères pour choisir un éclairage d’extérieur.
  • Choisir son éclairage extérieur en fonction de ses besoins : il faut conjuguer praticité et esthétisme. Par exemple, pour matérialiser une allée, des bornes lumineuses, des lampes solaires ou des spots encastrés seront conseillés. Il ne servirait à rien d’éclairer la façade de la maison ou la rue.
  • Adapter les ampoules à l’éclairage choisi : il faut privilégier les ampoules basse consommation, avec un indice de protection (IP) élevé, pour tout éclairage extérieur. Il faut savoir que la consommation d’un tel éclairage fonctionnel est effectivement très forte. Sachez que plus l’IP sera élevé, plus la durée de vie de l’ampoule sera augmentée. Et il faudra veiller également à ce que cette ampoule soit étanche aux poussières et à l’eau.
  • Bien orienter et régler son éclairage : il est important de bien régler le détecteur de mouvement et la minuterie, sinon ils seront très énergivores et qui plus est, inutiles. Par ailleurs, le faisceau de l’éclairage doit être orienté là où il y a besoin pour ne pas gaspiller d’énergie inutilement.
  • Privilégier des matériaux durables : les éclairages d’extérieur doivent être choisis en aluminium ou en inox (pour leur structure et leur carcasse) si vous souhaitez qu’ils durent dans le temps, et surtout si vous habitez au bord de la mer ou si vous avez des enfants (un coup de ballon arrive vite sur un luminaire de jardin).
Pour en savoir plus :