Les secrets d’un compost bien fait

Pour booster leurs cultures de façon écologique, de plus en plus de jardiniers amateurs optent pour la fabrication d’un compost. Seulement, pour que celui-ci soit bien fait, il est essentiel de connaître les astuces de la fabrication du compost. Comment construire un compost soi-même ? Suivez nos conseils pour que votre potager bio soit plus facile à entretenir.

Les astuces pour faire son compost

Construire un compost soi-même demande une bonne connaissance du processus de transformation des déchets par les micro-organismes naturellement présents dans ceux-ci ainsi qu’un composteur approprié. Choisissez un composteur adapté à la taille de votre potager et d’une matière qui favorise la décomposition rapide. Une fois votre bac à compost acheté, veillez à suivre les astuces suivantes :
  • Placez des déchets organiques différents dans votre bac à compost afin de multiplier la quantité de micro-organismes présents et la diversité des oligo-éléments.
  • Veillez à placer à la fois des déchets carbonés de type feuilles mortes, copeaux de bois et papier et des déchets azotés comme les herbes ou les épluchures pour faciliter la fermentation.
  • Les ingrédients les plus utiles pour la fabrication du compost sont : les épluchures, le pain, les fruits et légumes moisis ou pourris, les coquilles d’œufs, le marc de café, la pelouse tondue, les feuilles mortes, etc.
  • Attention à ne pas placer les ingrédients suivants dans votre compost : la viande, les plantes traitées, les déchets de résineux, le plastique ou les déchets durs.

L’utilisation d’un compost

Le potager bio mode d’emploi :
  • Pensez à aérer le compost en le retournant régulièrement avec une bêche.
  • Le compost s’utilise à la fois comme un engrais, comme un activateur biologique ou pour corriger la structure des sols trop lourds.
  • L’utilisation du compost en tant que paillage permet de nourrir son potager bio tout en empêchant les mauvaises herbes de pousser.
Pour en savoir plus :