La toiture végétalisée

De nombreuses toitures plates sont installées sur les constructions neuves. Si certains ne tirent pas profit de cette installation, d’autres y voient une opportunité d’y adapter une toiture végétalisée. Quels sont les atouts de cette toiture ? Comment l’installer soi-même ?

Les atouts de la toiture végétale

Le toit végétal n’est pas comme le jardin écologique. Il consiste en une installation de végétaux sur le toit d’une habitation afin d’améliorer le confort de celle-ci. Les principaux avantages d’aménager sa toiture végétale sont :
  • Isoler le logement du froid et des intempéries.
  • Limiter les courants d’air.
  • Assainir l’air de l’habitation par absorption des polluants et des pollens par les végétaux et la terre du toit.
  • Réduire la propagation du bruit de l’extérieur du logement vers l’intérieur.
  • Prolonger la durée de vie du bâtiment.

Comment construire une toiture végétalisée ?

Les caractéristiques d’une toiture végétalisée vous ont convaincu ? Voici la composition d’un toit vert et comment réussir son installation :
  • Une pente maximale de 35° est à respecter pour l’aménagement d’un toit végétalisé.
  • Une structure en bois ou en béton doit être bâtie sur le toit pour retenir la terre.
  • Une bâche étanche (de type EPDM ou piscine) doit être placée sur le toit pour éviter le passage de l’eau vers l’intérieur de la maison.
  • Un drainage doit être créé pour l’évacuation de l’eau.
  • Un voile anti-racine en géotextile doit être mis en place pour protéger la charpente.
  • La pose de terre ou d’un substrat adapté sur 7 à 15 cm d’épaisseur peut alors être réalisée dans les bacs.
  • Bien choisir les types de végétation de la toiture végétale.
  • Faire réaliser l’entretien de sa toiture végétale par un professionnel.
Pour en savoir plus :